To his daughter ( Patti Smith)

Publié le par Christine Bessa

 

J'ai découvert l'année passée des textes traduits en français de Patti Smith,  
j'ai été captivée... pourtant ils me semblaient très incompréhensibles parfois... et cela ne me dérangeait pas. Magie.
( Oui, oui, je débute aussi ma découverte du monde de la poésie...)
 
Voici un de ces poèmes, en anglais, dont j'ai arrangé la traduction car celle que j'ai trouvée ne me plaisait pas. ( ...ne doutant de rien!...)
Il commence avec une phrase que j'aime énormément:
 
"What is the heart but a small hand, of agonies?"
 
( comme traduction d'"agonies" on a le choix entre agonies, supplices, tourments, douleurs atroces, luttes acharnées.... que choisiriez-vous?)
 
(Brrr..!  ma copine M. va encore s'inquiéter du choix de mes poèmes......)
 
To his daughter
 
What is the heart but a small hand,
of agonies? What is the immobile
stag, but a blessing disguised
within the pages of a book?
 
Little one, set down your hymnal,
rest it upon your knee. Tears
may stain the fragile leaf,
let them fall, let them fall.
 
Your father has rushed forth
in a column of  mist. Now you seek 
him in columns of words, water
and stone. He is here little heart.
 
The stag fell under the stroke
and into a blackness
so bright as to fold
light. Here. Pressed between
 
hymn and hymn a perfect thorn,
the spear of your father’s love.
The hart faltered and fell.
The red-skinned hart.
 
He is the gust that lifts a bit of sail
to press your cheek, wipe the tears.
A bit of sail without moral, turning
like an apron upon a cloud.
 
Patti Smith
 
(" présages d'innocence")
Christian Bourgois Editeur
 
 
Traduction:
 
A sa fille
 
Qu’est-ce que le coeur, qu’une petite main, 
tourmentée? Qu’est-ce que le cerf immobile,
qu’une bénédiction déguisée
entre les pages d’un livre?
 
Petite, ferme ton recueil de cantiques,
pose-le sur  tes genoux. Tes larmes
risquent de tacher la feuille fragile,
laisse-les couler, laisse-les couler.
 
Ton père s’est précipité
dans une colonne de brume. Tu le cherches 
maintenant dans les colonnes de mots, d’eau
et de pierre. Il est ici mon petit coeur.
 
Le cerf est tombé sous les coups
et dans des ténèbres 
si lumineuses qu’elles semblent plier
la lumière. Ici. Pressée entre 
 
psaumes et psaumes l’épine parfaite,
la lance d’amour de ton père.
Le cerf a vacillé et  s’est abattu.
Le cerf à robe rouge.
 
il est le coup de vent qui gonfle un peu de voile
pour caresser ta joue, sécher tes larmes.
Un peu de voile sans morale, tournant
comme un tablier sur un nuage.
 
Patti Smith
 
 

Poème et traduction vis-à-vis (plus facile à comparer).

Je profite de ce poème pour mémoriser un peu de vocabulaire ( vous pouvez cliquer sur les liens pour accéder à la "google traduction" où l'on peut aussi entendre la prononciation.) 
 
to set down ( =déposer)
forth (= adverbe: en avant)
to rush forth ( = se précipiter)
to wipe (= essuyer, nettoyer, sécher)
the tears (=les larmes)
 
the stag / the hart (= le cerf)
Quelle différence?  " the stag" serait une indication qui désigne plus particulièrement le mâle...
Le cerf d'Europe est aussi surnommé le cerf rouge car son pelage est brun-rougeâtre l'été.
Est-ce lui dont parle Patti Smith, l'américaine, quand elle écrit "the red-skinned hart"?
 
an apron (= le tablier)
J'ai souvent rencontré dans les textes de Patti Smith le mot "an apron". Je pense que ce vêtement la relie à l'enfance, à sa fragilité de petite fille (née en 1946).
Le poème d'aujourd'hui nous en parle ... et cela me touche. 
 
... et j'espère qu'après cette plongée dans l'univers d'un poème, la langue anglaise trouvera quelques connexions dans mes neurones pour accéder à ma mémoire...et y rester!

Publié dans Patti Smith

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Déa 08/01/2017 15:43

Ta fille n'a pas tout compris, mais elle a lu et elle approuve.

Christine Bessa 08/01/2017 19:46

Le coeur vibre parfois à la lecture de certains poèmes.... il ne raisonne pas, il résonne.....Patti Smith a perdu le père des ses enfants, le saviez-vous? Coeur, coeur, coeur!